Qui suis-je ?

Coucou, moi c’est Sofia, j’ai 25 ans, si j’ai créé « Une vie So’Zen » c’est pour pouvoir vous partager ma passion : le développement personnel. Ici, je vous guide pour vivre une vie zen et positive !

Tout d’abord, qu’est-ce que le développement personnel ?  » Officiellement » le développement personnel c’est un ensemble hétéroclite de pratiques, appartenant à divers courants de pensées, qui ont pour objectif l’amélioration de la connaissance de soi, la valorisation des talents et potentiels, l’amélioration de la qualité de vie personnelle, la réalisation de ses aspirations et de ses rêves.Wikipédia

Et maintenant, qu’est ce que le développement personnel pour moi ? Tout simplement, ce qui m’a littéralement sauvé la vie!

Oui, oui réellement et vous allez vite comprendre pourquoi je vous dis cela, car avant de devenir cette fille zen sur la photo que vous voyez juste en haut sachez que je suis passée par un moment dans ma vie très très compliqué, voici mon histoire :

Il y a 3 ans, je me suis vu confronter à quelque chose qui m’a détruite, je me suis retrouvée plus bas que terre et franchement je ne savais pas comment me relever. J’avais un travail stable, un chéri, un appart, un p’tit chien bref tout ce que pourrait rêver n’importe qui pour s’épanouir, mais je t’assure qu’à l’intérieur j’étais brisée. Personne ne comprenait réellement ce que je vivais à l’intérieur de moi et je me suis retrouvée seule, seule face à moi-même. Mon copain souhaitait m’aider de tout son cœur mais ne savait clairement pas comment surtout que je n’étais pas très réceptive, j’étais dans ma bulle. Au fond de moi je criais « AIDEZ MOI SVP » mais je n’osais rien demander à personne par peur d’être incomprise car lorsque j’essayais d’en parler même moi je ne comprenais rien alors imagine les autres… Petit à petit je me renfermais sur moi-même.

J’ai vite compris que la seule personne qui pouvais me sauver, c’était MOI et personne d’autre. Personne n’était dans mes baskets, personne ne ressentait ce que je ressentais chaque soir et chaque matin plus difficile à vivre les uns que les autres. Et là je me suis dit « Bon Sofia, soit tu te laisses dépérir, soit tu te relèves et tu avances! » Comme vous pouvez l’imaginer j’ai choisi la deuxième option (sinon je ne serais pas là à vous raconter tout ça lol).

La première étape pour moi a été de me confronter à mon mal-être et à essayer de trouver des solutions pour aller mieux. J’avais tellement mal au ventre, que j’ai passé un examen à l’hôpital pour voir si je n’avais pas un ulcère ou un problème à l’estomac et lorsque j’allais partir pour le bloc pour passer l’examen, j’ai eu une discussion avec une des infirmière, je lui ai tout raconté, je ne sais pas pourquoi (surement le début d’effet de l’anesthésie) j’ai vidé tout mon sac. Elle a été d’une gentillesse et d’une écoute adorable. Suite à cet examen, verdict du médecin : « C’est psychologique Mademoiselle, il n’y a rien à signaler.« 

Une fois rentré à la maison, j’ai longuement réfléchis et j’ai pris mon courage à deux mains, j’ai pris rendez-vous chez une thérapeute parce que je ne savais pas du tout par quoi commencer la seule chose que je savais c’était qu’il était hors de question de prendre des médicaments pour me shooter mais que c’était psychologique donc pourquoi pas allez voir une psychologue. Je suis donc allez la voir et verdict de la première séance « Vous avez un trauma psychologique c’est à dire que votre cerveau à bloqué sur cet événement, d’où votre mal-être et vos symptômes. Cet évènement vous fait revivre inconsciemment tous les autres événements similaires que vous avez vécus auparavant. Pour imager cet évènement a été la goutte d’eau qui à fait déborder le vase ». Je l’ai revue quelques séances et cela m’a permis de calmer un petit peu mes angoisses et de sortir un peu la tête de l’eau. J’ai pu au moins mettre des mots sur ce que je vivais. Elle m’a parlé plusieurs fois des médicaments, mais moi c’était hors de question. Je ne voulais pas juste masquer mon mal-être, je voulais allez réellement mieux, reprendre une vie « normale ». Finalement j’ai arrêté d’aller la voir. J’ai décidé que j’allais travailler sur moi-même, je ne pouvais pas rester comme ça, c’était invivable. Et puis c’était MON combat et celui de personne d’autre!

A ce moment là, le développement personnel je ne savais pas ce que c’était exactement, tout bêtement, j’ai commencé à acheter des cadres et imprimer des photos avec des citations positives, de la motivation, des phrases inspirantes pour m’aider à avancer, j’étais déterminé. Au début c’était flou, les angoisses, les pleures tard la nuit et la boule au ventre était toujours présente, je me suis donc dit qu’il fallait que j’approfondisse. J’ai donc entamer des recherches sur internet, « solutions pour aller mieux », « solutions pour vaincre peur de… » etc. Et j’ai découvert mon tout premier livre de développement personnel :

J’étais en plein dedans, le résumé me parlais tellement, je me sentais comprise en quelques lignes, comment cela était possible ? J’ai ressenti ce que je n’avais pas ressenti depuis un moment : l’espoir d’aller mieux!

Petit à petit ma collection de livre de développement personnel s’est agrandie. J’ai commencé il y a 3 ans un long travail sur moi-même. J’ai mit en place beaucoup de choses dans ma vie que j’ai appris dans les livres, les vidéos YouTube, les films qui m’ont inspiré (je te ferais des articles sur tout ça si ça t’intéresse 😊)

J’ai pris conscience grâce à ce que j’ai vécu que si je ne l’avais pas vécu, je ne me serais probablement jamais intéressé au développement personnel. C’est pourquoi, je suis reconnaissante d’avoir vécu ses moments très sombres qui m’ont permis de re-découvrir la lumière qui est en moi. Et si 3 ans après j’ouvre mon blog, c’est pour te partager mon histoire, ma passion et ma vie qui est maintenant zen.

Je vous mentirais si je te dirais que tout vas toujours bien, je suis quand même humaine! il est clair que le travail que l’on fait sur soi ne fini jamais car nous évoluons chaque jour qui passe, mais ce que je peux te dire aujourd’hui c’est que oui j’ai réussi à remonter la pente et que mon quotidien n’est plus du tout ce qu’il était il y a 3 ans en arrière.

Alors si moi j’ai réussi , pourquoi pas toi ? 🤩